Accumulation de neige

  • benoitburguiere
Plus d'informations
il y a 6 ans 11 mois #1 par benoitburguiere
Accumulation de neige a été créé par benoitburguiere
Je cherche à calculer une accumulation de neige avec toitures attenantes et je me trouve dans le cas où en calculant le µw = (b1+b2)/2h je suis supérieur et non inférieur à γh/Sk. Dans ce cas la comment fait on? Avez vous des exemples de calculs?

Mes données :
Sk = 45 daN/m²
S = 64 daN/m²
h = 1.5 m
Pente de la toiture haute = 35°
Largeur bâtiment supérieur = 14.00m
Largeur bâtiment inférieur = 6.70 m

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • eric.sauvignet
Plus d'informations
il y a 6 ans 11 mois #2 par eric.sauvignet
Réponse de eric.sauvignet sur le sujet Accumulation de neige
Bonjour,
Au niveau des toitures décalées, il y a 2 facteurs modificatifs de redistribution de la neige à prendre en compte (à ajouter)
-yw : facteur de redistribution lié au vent. yw est le minimum de ((b1+b2)/2h ; 200.h/Sk ; 2.8) sans descendre en dessous de 0.8
-ys : facteur de redistribution lié au glissement de la neige de la toiture haute sur la toiture basse, si la pente de la toiture haute est > 15 degrés. ys= 2. Qs /( Ls.Sk) avec Qs, la moitié de la charge de neige sur le versant haut, calculée avec une charge surfacique de Sk.y1

Dans vos cas :
Je suppose que Sk(alt)=64daN/m² et que la longueur du versant de la toiture haute fait en projection horizontale 14.00m/2=7.00 (faitage à l’axe des 14.00m)
1) Calcul de yw
yw =min(6.90 ; 4.62 ; 2.80)=2.80 > 0.8

2) Calcul de ys
y1= 0.8x(60-35)/30=0,667
Qs= (64x0,667)/2x 7.00= 149.4 daN/ml
Ls = min(5 ; max(2xh ;15))=5m
ys= 149.4x2/(5x64)=0.934

Soit y2= 2.80+0.934=3.734

Cordialement
Eric SAUVIGNET/BE2S

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • benoitburguiere
Plus d'informations
il y a 6 ans 10 mois #3 par benoitburguiere
Réponse de benoitburguiere sur le sujet Accumulation de neige
Ok merci pour les renseignements, mais pour le calcul de µs j'ai comme formule (0.8-0.5 x µ(α))x2b'1/ ls = (0.8-0.5x0.667)x2x7/5) = 1.306 qui est différent de votre résultat de 0.934 , ma formule est elle fausse?

Cordialement
Benoit BURGUIERE
Charles Charpente

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • eric.sauvignet
Plus d'informations
il y a 6 ans 10 mois #4 par eric.sauvignet
Réponse de eric.sauvignet sur le sujet Accumulation de neige
Bonjour
La différence sur nos résultats vient de l’interprétation du calcul de Qs : la « charge additionnelle égale à la moitié de la charge maximale totale sur le versant adjacent de la toiture supérieure, calculée selon 5.3.3 »§ 5.3.6

Pour ma part, je prends directement la moitié de la charge de la toiture haute : 0,5xy1(a)x b’

Vous, vous prenez la moitié de la charge de la toiture haute sans effet de la pente (y1(0°)=0,8) + la moitié de la charge de neige enlevée par l’ effet de la pente ( 0,8-y1(a)). => 0,5x(0,8+0,8-y1(a))xb’ soit (0,8-0,5 x y1(a))xb’

Jusqu’à 30° nous avons le même résultat.

Au-delà, la charge de neige augmente pour votre interprétation, et tandis que pour mon interprétation la charge diminue.

Votre interprétation est donc plus pertinente que la mienne ! Je l’adopte !

Merci pour votre remarque

Cordialement
Eric SAUVIGNET/BE2S

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • RoS
Plus d'informations
il y a 6 ans 5 mois #5 par RoS
Réponse de RoS sur le sujet Accumulation de neige
bonjour,

concernant le paragraphe « 5.3.6 Toitures attenant… », pour le calcul du coefficient µs :

1) Interprétation 1 : (avec coefficient de forme)
µs = (0.5 * sk,alt * µ(α)) * (2 * b’) / (ls * sk,alt) = (0.5 * µ(α)) * (2 * b’) / (ls)

2) Interprétation 2 : (sans coefficient de forme : celle que j’aurais tendance à appliquer même si il y a une référence au paragraphe 5.3.3 où le coefficient de forme intervient mais l’évolution de la formule 1 en fonction de l’angle ne me semble pas très logique…)
µs = (0.5 * sk,alt) * (2 * b’) / (ls * sk,alt) = (0.5) * (2 * b’) / (ls)

3) Interprétation 3 : (développée dans les précédents post : interprétation plus pratique) correspond à : ½ de la charge de la toiture haute avec pente 0 + ½ de la charge de neige « enlevée » par la pente
µs = (0.8 - µ(α) / 2) * (2 * b’) / (ls)
formule plus pertinente car la notion de pente de la toiture haute intervient et qu’une pente plus grande augmente le coefficient µs (contrairement à 1) ce qui parait plus logique
mais cela ne correspond pas vraiment à la phrase d’explication de 5.3.6 (1)…
« µs est déterminé par l’application d’une charge additionnelle égale à la moitié de la charge maximale totale sur le versant adjacent de la toiture supérieure, calculée selon 5.3.3 »

Le point 3 est donc plus une adaptation pratique qu’une interprétation, est-il donc selon vous légitime et possible d’envisager le point suivant (4) plus favorable en cas de pentes faibles pour la toiture supérieure ou faut-il utiliser l'équation du point 3 ?:

4) Adaptation 4 : on considère que l’intégralité de la charge de neige qui n’est plus sur la toiture haute est sur la toiture basse (toujours en répartition triangulaire sur ls)
µs = (1 - µ(α)) * (2 * b’) / (ls)

Rem. : on prend la totalité de la charge de neige au sol sans coefficient de forme (soit 1 au lieu de 0.8 pour les pentes < 30°), un coefficient de forme 0.8 maxi même pour faible pente est l’objet de la question subsidiaire 1.


Question subsidiaire 1 : sur le coefficient de forme µ1(α), pourquoi µ1 est au maximum = 0.8 même pour des pentes très faibles ?
(par exemple pour une pente de 4%, qu’est ce qui justifie une différence de 20% entre la quantité de neige au sol et celle en toiture ?)

Question subsidiaire 2 : la majoration de 20 daN/m² pour les zones de toiture dont la pente est inférieure à 3% (NF EN 1991-1-3 / NA / A1 : 2011) s’applique avant ou après le coefficient de forme µ1 ?
En pratique j’applique s = sk,alt * µ1 + 20 daN/m²
mais il me semble que rien n’indique que l’on ne pourrait pas considérer
s = (sk,alt + 20 daN/m²) * µ1 (ce qui est plus favorable)

Merci

Cordialement,
romain soubde B3B

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • jloup
Plus d'informations
il y a 6 ans 2 mois #6 par jloup
Réponse de jloup sur le sujet Accumulation de neige
Bonjour,

J'ai un cas similaire à Benoît et j'ai une interrogation concernant le facteur de forme yw d'après ce que vous écrivez. Ou est-ce présenté de la sorte dans L'EC1?
Vous dites qu'il s'agit du minimum entre 3 valeurs, dont 2,8. Dans l'EC1 et l'AN il est plutôt présenté que le maximum est 2.8.
Mon doute vient d'une étude en cours sur laquelle on se rend compte que la formule donnée paragraphe 5.3.6 manque assez de logique ! On se rend compte en effet qu'à conditions égales b1 et b2, on est bien plus préjudiciables pour une hauteur h faible qu'une hauteur h importante. Existe-t-il une erreur dans les EC à ce sujet ou doit-on considérer que ce sont les effets du vent qui provoquent ce genre de phénomène ?

Bien cordialement,

Jean-loup SIN
Resp BE FAVRAT Construction Bois

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • mougelmartin
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #7 par mougelmartin
Réponse de mougelmartin sur le sujet Accumulation de neige
Bonjour,

Je voudrais savoir sur le calcul de la charge de neige, à partir de quelle moment faut il prendre en considération l'accumulation de neige?

Faut il calculer le coefficient de forme pour chaque cas?

Cordialement
Martin Mougel
Araymond Energies

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • lemagorou
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #8 par lemagorou
Réponse de lemagorou sur le sujet Accumulation de neige
Bonjour,

l'Annexe nationale de EN 1991-1-3 indique qu'en France il faut "construire" les cas de neige "normale" (hors neige exceptionnelle) en considérant la neige sans accumulation et la neige avec accumulation. L'EN 1991-1-3 donne les coefficients de forme mu pour générer ces 2 situations.
Dans le cas d'une double pente par exemple, on aura :

1 situation sans accumulation : mu1(alpha) sur chaque pente
2 situations avec accumulation : mu1(alpha) d'un coté et 0,5.mu1(alpha) de l'autre ET inversement

Ce qui nous 3 cas de neige à retenir.

Rappel : la situation de neige exceptionnelle avec accumulation n'est pas retenue pour la France (sauf si demandé dans pièces du marché)

L. LeMagorou
FCBA

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • mougelmartin
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #9 par mougelmartin
Réponse de mougelmartin sur le sujet Accumulation de neige
ok,merci pour le renseignement. Et pour les structures à l'étranger en Europe? Faut il aussi considérer aussi tout les cas?
Cordialement
Martin Mougel

Araymond Energies

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • lemagorou
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #10 par lemagorou
Réponse de lemagorou sur le sujet Accumulation de neige
Il faut se référer à leur annexe nationale.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • lemagorou
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #11 par lemagorou
Réponse de lemagorou sur le sujet Accumulation de neige
A noter que dans les cas AVEC accumulation, il faut également tenir compte des modifications locales du coefficient de forme dues par exemple aux acrotères, etc ...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • mougelmartin
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #12 par mougelmartin
Réponse de mougelmartin sur le sujet Accumulation de neige
d'accord. merci

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Amara15
Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #13 par Amara15
Réponse de Amara15 sur le sujet Accumulation de neige
Bonjour

Je m'adresse à Jean Loup Sin.

J'ai la même remarque pour le calcul du mu w, dans le cadre du 5.3.6 (accumulation de neige sous construction attenante)
Quand h est faible, le mu w est donné par y h/Sk
Quand h augmente, c'est la formule (b1 + b2)/2h, qui prend le relai.
Ce mu w est maxi pour le h qui égale les deux formules.
Le tout contenu entre 0.8 et 2.8 bien sûr.
Et on voit donc que si h devient très grand, mu w diminue pour retomber à 0.8, c'est à dire plus d'accumulation du tout.
J'ai un cas par exemple, ou mu w = 2.7 là où h = 2.80 m, et mu w = 0.8 là où h = 10 m.
Sur un S de 205 kg/m² à 1100 m d'altitude, ça fait une sacrée différence tout d'un coup !!

Avez-vous trouvé ce qu'on doit faire dans ces cas ? En l'état, ça paraît inutilisable.
La logique serait de s'en tenir à y h/sk, comme pour les acrotères (6.2), avec plafonnement à 2.8 au lieu de 2. Mais ce n'est pas ce qui est écrit dans le (5.3.6).

Cordialement

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • jloup
Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #14 par jloup
Réponse de jloup sur le sujet Accumulation de neige
Bonjour,

Désolé je n'ai pas eu de retour sur ce sujet.
Sur les différents cas j'ai donc appliquer le texte tel que décrit dans les Eurocodes.

Je ne désespère pas néanmoins que quelqu'un nous donne cette réponse.
A mon avis il faut en revenir à l'origine même de ces formules, car en l'état je ne les trouve déjà pas très explicites. Peut-être faut-il cadrer les valeurs en fonction de la valeur h, ce qui n'est pas très clair dans tous les cas dans l'Eurocode.

Bien cordialement,

Jloup

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • b.desmarets
Plus d'informations
il y a 2 ans 6 jours #15 par b.desmarets
Réponse de b.desmarets sur le sujet Accumulation de neige
Bonjour à tous,

Je relance quelque peu ce post. Je dois calculer les charges de neige sur un local vélo en contrebas d'une croupe.
Pour le calcul du b1, je prends donc 2x la largeur de la croupe (sablière > faîtage) ou la longueur total du long pan ?

D'avance merci, bien à vous.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Kunena