Compression localisée du béton en assemblage bois Béton

  • Amara15
Plus d'informations
il y a 1 an 1 mois #1 par Amara15
Bonjour

J'ai examiné avec intérêt l'étude de Monsieur Sauvignet sur ce sujet, et il me semble qu'il y a une contradiction dans l'exposé.

Page 25, il est rappelé la formule de calcul de la résistance du béton sous charge localisée : fc,loc,cd = fc,d x racine(Ac1 / Ac0).
Si le massif de scellement n'est pas limité en hauteur, le maximum de racine (Ac1/Ac0) est de 3. Cela pour un appui en plein massif.

Ensuite, il est précisé, page 26, que si la surface d'appui est contre un bord de béton, on a Ac1/Ac0 =1

Dans le cas d'une tige scellée, travaillant en flexion, la surface d'appui de celle-ci sur le béton est Le x d, (arrondi à d² si Le est proche de d), et cette surface d'appui, si on regarde le sens de la force, se trouve d'un côté contre le bord du massif de béton.

Donc, comme cet appui est contre un bord de béton (dans le sens de la force), on devrait avoir pour la force résistante caractéristique : R v,ck = 1 x f v,ck x d².

Hors, page 28, il est retenu R v,ck = 3 f v,ck. C'est ce qui sera retenu dans l'exemple ensuite. Ce n'est plus du tout la même chose.

Pourquoi cette contradiction ?

Sincères salutations

Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Kunena