Stabilité au feu et plenum

  • yannlemoine
Plus d'informations
il y a 3 ans 8 mois #1 par yannlemoine
Stabilité au feu et plenum a été créé par yannlemoine
Bonjour,

J'ai une question récurrente à laquelle je n'arrive pas à trouver de réponse claire.

Lorsque l'on doit justifier la stabilité au feu (R30 R60) d’une charpente masquée par un faux plafond, type BA13, peut on prendre en compte la protection induite par cette plaque de plâtre (21 minutes)?

Si oui, doit on considérer une accélération de la combustion (2*béta) comme pour les protections directement appliquées sur un éléments linéaires?

Si quelqu'un peut m'apporter un élément de réponse, je l'en remercie d'avance.

Yann

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • GGillet
Plus d'informations
il y a 8 mois 1 semaine - il y a 8 mois 1 semaine #2 par GGillet
Réponse de GGillet sur le sujet Stabilité au feu et plenum
Bonjour à tous,
Je déterre le sujet pour a la fois apporter une réponse et poser une question.
Pour un plafond avec plaques de BA13, vous trouverez comme textes pour vous aider : EC 5 - Feu - Annexe nationale avec les tableaux pour différentes configurations (issus du règlement BF88).
Par ailleurs le cstb a édité un guide pratique (avec le fcba) intitulé "Règles de la sécurité incendie à l'usage du charpentier constructeur bois" qui remet à jour ces tableaux et configurations en fonction des nouvelles appellation coupe-feu et stable au feu.

Pour ma part je suis dans un cas de caisson de toiture avec isolant (laine minérale en légère compression + tasseaux bois) entre solives mais un plafond en dalle 60x60(qui n'est d'aucune aide pour la stabilité au feu). Question : pour calculer mes solives, peut-on considérer les flancs de pannes comme protégés par l'isolant, ou bien doit-on ne pas en tenir compte?
Merci de vos retours sur ce sujet,

Bien cordialement,
Guillaume Gillet

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Kunena